Return to site

Aux fourches citoyens !

Pour une révolution du modèle agro-alimentaire

· Tribune,Les 3 Chouettes,Génération malbouffe

À la veille des états généraux de l'alimentation qui devraient redéfinir les lignes d'un modèle à bout de souffle, il nous semble important que toutes les voix soient entendues aux côtés des syndicats d’agriculteurs, d’organisations de producteurs et de distributeurs. Des voix porteuses de solutions pour faire et construire un modèle alimentaire plus juste, sain pour l'homme et pour la planète.

Nous, Les 3 Chouettes, sommes la génération malbouffe mais nous avons décidé d’écrire une autre histoire. Nous avons écrit une tribune pour raconter cette histoire.

Si cela résonne en vous, alors partagez et suivez-nous !

Nous sommes la génération malbouffe

Celle des enfants poussés dans les caddies au supermarché.
Celle qui a vu les rayons yaourts démesurément s’allonger, celle du jambon trop rose et des tomates toute l’année.
Celle pour qui la vache était folle et qui a appris le mot épizootie un peu trop tôt.
Celle qui en grandissant a vu des paysans surendettés se suicider.

Nous, Les 3 Chouettes, sommes la génération malbouffe mais nous avons décidé d’écrire une autre histoire

Cette histoire porteuse de solutions, nous voulons la partager à l’occasion des Etats généraux de l’alimentation pilotés par le ministère de l’Agriculture et qui débutent au mois de juillet.
Nous ne souhaitons pas la fin du supermarché mais juste imaginer un modèle plus vertueux. Finis les milliers de kilomètres parcourus par des denrées anonymes, finis les tarifs sans cesse tirés vers le bas et la course au volume. Nous avons décidé de réveiller les assiettes du consommateur en fabricant des pickles qui valorisent le travail d’agriculteurs locaux respectueux de la santé des hommes et de notre planète.

Pourquoi les pickles ?

Le plus connu chez nous, le cornichon, a déserté nos terroirs depuis le début des années 2000. Aujourd’hui, le fournisseur officiel des Français en extra-fins, c’est l’Inde. Là-bas, la main d’oeuvre est très bon marché et l’appui de géants comme Bayer permet une augmentation des rendements grâce à l’utilisation de produits phyto-sanitaires. Voilà notre traditionnel cornichon devenu une affaire très rentable.

Le plus frenchie des condiments s’étant fait la malle, il fallait bien trouver une alternative qui aie du sens et mette du croquant et du pep’s dans les assiettes. Nous, LES 3 CHOUETTES, avons décidé de proposer des pickles réalisés avec des légumes qui poussent près de chez nous, cultivés par des producteurs passionnés par leur métier. C’est ainsi que sont nés il y a un an nos pickles bio et locaux, de bons légumes qui marinent dans un vinaigre doux parfumé d’épices et d’aromates.

En quoi notre modèle est vertueux ?

Nous avons fait le choix d’un modèle fondé sur la bio et créateur d'activité économique au niveau local.

- Nous achetons nos légumes directement à nos producteurs partenaires engagés dans la bio à un prix juste pour une meilleure rémunération de leur travail. Grâce à notre engagement local, nous rendons visite régulièrement à chaque producteur pour connaitre son terroir, ses pratiques, ses contraintes aussi. Les agriculteurs avec qui nous travaillons sont satisfaits de ce partenariat gagnant-gagnant, car il leur offre un nouveau débouché qui valorise leur production.

- Nous transformons ensuite les légumes aux portes de la capitale dans un atelier à taille humaine. Puis ils sont distribués dans des magasins bio, une cinquantaine d’épiceries fines qui encouragent notre démarche, et ces points de vente sont de plus en plus nombreux.

- Sur nos réseaux sociaux, nous racontons le quotidien de nos chouettes agriculteurs. Nous expliquons la réalité de leur métier, la période des semis et la récolte, la difficulté de faire pousser du radis quand les températures jouent au yoyo… Une manière pour le consommateur de se reconnecter à son assiette.

A ceux qui arguent que nous ne nourrissons qu’une portion infime de Français, nous répondons que notre petite entreprise est le laboratoire de ce qui pourrait ressembler au modèle bio-alimentaire de demain -mot que nous préférons à agro-alimentaire-.

Notre projet ?

Faire essaimer notre modèle sur le territoire et participer au développement des emplois locaux, assurer des débouchés à la nouvelle génération d’agriculteurs qui doivent gagner leur vie correctement.

Le futur de notre modèle alimentaire français est sur le point d’être décidé pendant les Etats Généraux de l'Alimentation qui démarrent cet été.
 

Nous souhaitons vivement y participer aux côtés des syndicats d’agriculteurs, d’organisations de producteurs et de distributeurs pour faire entendre une autre voix. Et faire en sorte que nos enfants et nos agriculteurs se sentent à nouveau bien dans leur assiette.

Delphine & Elodie

All Posts
×

Almost done…

We just sent you an email. Please click the link in the email to confirm your subscription!

OKSubscriptions powered by Strikingly